A propos

AFFIXE

Minuit dans la vallée d’Ossau (Août 2018)

L’affixe Vallée Verte vient de celui par qui tout a commencé : Minuit, mon Berger Belge Groenendael. Groenendael est la francisation du nom Groenendaal qui, en langue flamande, signifie littéralement « vallée verte ». Ainsi, cette affixe exprimera dans le nom des Tamaskan nés chez nous leur parenté à notre étalon outcross fondateur.
Ayant par ailleurs l’intention de développer notre activité dans ma région natale, le Haut-Béarn dans les Pyrénées-Atlantiques, entre la Vallée d’Aspe et la Vallée d’Ossau, cette affixe nous semblait toute destinée.

L’affixe Vallée Verte est enregistrée au Tamaskan Dog Register.

LES ORIGINES
Je m’appelle Nelly et je suis architecte de profession. Je ne gagne pas ma vie de l’élevage canin et je n’en ai pas l’intention. Si je me suis lancée dans cette aventure c’est par coup de cœur pour le Tamaskan et pour la rigueur de la communauté qui entoure le développement de cette race.

Avec Minuit, Avril 2020

Avant de rencontrer Minuit, j’aurais aimé avoir un chien d’apparence lupoïde de type chien-loup tchécoslovaque ou chien-loup de Sarloos. Cependant, j’étais assez refroidie par le caractère très timide, voire « sauvage », qui leur est souvent attribué et que j’avais effectivement pu observer chez ceux que j’ai rencontrés. Quand j’ai découvert la race Tamaskan, Minuit était déjà près de moi et j’étais (et suis toujours !) ravie de sa compagnie, de son physique comme de son mental. J’étais néanmoins séduite par l’objectif de la race Tamaskan consistant à obtenir un chien d’apparence lupoïde mais avec un caractère de vrai chien de famille. J’ai rencontré Nox (Fin Raziel du Lignage) puis plus tard Lumos (Sylvaen Greyjoy) qui appartiennent à Nyo et qui tous deux sont de superbes exemples de chiens de type très lupoïdes mais affectueux et sociables envers les humains ♡


Lumos (Sylvaen Greyjoy) et Nox (Fin Raziel du Lignage) de Nyo (Furry Road)
Photos par Furry Road

En me renseignant plus sur le Tamaskan et en me présentant à la communauté constituée autour de cette race en construction, j’ai appris que le TDR cherchait des chiens outcross (d’autres races) pour participer à la diversification du pôle génétique du Tamaskan. J’ai proposé Minuit qui, après de nombreux tests de santé mais aussi d’évaluations du comportement, a été accepté comme étalon reproducteur outcross par le TDR.

Je remercie en particulier Nyo (Furry Road) pour son amitié, son soutien et son accompagnement dans l’aventure ; et puis bien sûr les membres fondateurs du Club Français du Tamaskan qui m’ont gentiment accueillie et guidée (Emilie – Le Lignage, Muriel – Mulion’s Tamaskan, Amandine – Yule Tamaskans).